Audrey veut fédérer les communautés des musiciens

Nous discutons avec Audrey Barrières, fondatrice de Culturevent, une plateforme qui permet aux musiciens et aux organisateurs d’évènements de se rencontrer. L’idée est simple mais très bonne. La plateforme est créée en novembre 2016 sur un positionnement plutôt musiques classiques et jazzy. On décide de creuser un peu…

Par quels moyens faites-vous vivre vos communautés ?

Sur un principe simple d’algorithme, les organisateurs à la recherche de musiciens peuvent entrer leur recherche avec des critères précis : style / budget / type d’évènement. Nous permettons une mise en relation très personnalisée entre les artistes et les organisateurs de concerts et événements musicaux. Nous voulons percevoir au mieux les sensibilités de nos clients pour y répondre parfaitement.

Quand pourrez-vous dire : « ok ma communauté est vivante » ?

Je veux que ces communautés se retrouvent, se rencontrent, échangent, mangent ensemble, discutent… vivent ensemble. Je veux qu’ils soient ensemble régulièrement. L’un de mes souhaits par la création de Culturevent est de re-créer du lien entre les musiciens. Pourquoi ne pas mixer des musiciens classiques et des musiciens Jazz ? Nous voulons créer des passerelles.

Quelle est la relation que vous instaurez avec les artistes ?

C’est une relation qui s’anime dans le temps et dans la confiance, le professionnalisme est reconnu de part et d’autre. Ce qui fédère c’est ce nous proposons à nos clients de créer, à savoir l’émotion à l’instant T. L’équipe de Culturevent côtoie régulièrement les musiciens pour préparer les concerts. Cela nous permet de les connaître de mieux en mieux, ça monte crescendo pendant les répétitions… le concert est l’apothéose ! Les tournées sont des moments très forts également. Nous sommes plongés dans un monde le temps d’un voyage, c’est hors du temps finalement.

Il y a quelque chose qui se soude à ce moment là dans cette communauté de vie. C’est quelque chose qui se ressent notamment dans les orchestres symphoniques, les liens sont très forts, il y a une vie dans la vie et c’est cela que je retrouve avec notre communauté d’artistes. Notre travail c’est d’animer cette communauté au mieux pour qu’elle vive d’elle-même. Pour cela, nous devons permettre aux musiciens de gagner en visibilité, d’augmenter leur notoriété et donc leur donner des opportunités de concerts etc…

Comment voyez-vous la suite de l’aventure ?

Le gros du travail c’est d’augmenter le référencement des musiciens : 400 aujourd’hui. Le monde du spectacle ne va pas si bien, notre fer de lance est de défendre la musique pour la simple et bonne raison qu’elle provoque des émotions. Des émotions Fortes. Notre avenir est beau.

Aussi, nous voulons donner du sens à notre présence social media. C’est clairement une nouvelle forme de service via la digitalisation de la musique.

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez en savoir plus sur les communautés, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou abonnez-vous à notre Newsletter !

Et si on redonnait du sens à notre quotidien ? Je vous partage ici des sujets qui me passionnent !