Et si nous faisions rimer automatisation et liberté ?

Comment imaginer un instant que l’automatisation des tâches puisse être bénéfique pour l’Homme ? Ça serait atteindre le paroxysme de l’hypocrisie, faire un bond de dizaines d’années en arrière. Replonger dans un paradigme qui n’est plus le nôtre a priori, celui des tâches répétitives, bêtes et sans valeur ajoutée aucune. Et pourtant, il m’apparaît que c’est dans l’automatisation des tâches que réside notre avenir. Je parle de l’avenir que nous construisons ensemble aujourd’hui, celui qui nous conduit vers l’ère du numérique. Nous y entrons, doucement, très doucement, peut-être trop d’ailleurs.

L’art de savoir ne pas trop en faire.

Et si c’était cela, la clef de la réussite ? Ne pas trop se donner. Savoir mettre de côté certaines tâches, prendre du temps pour respirer. C’est un comportement difficile à acquérir contrairement à ce que l’on pourrait penser. Être capable de passer de la Performance Zone à la Renewal Zone comme l’explique Tony Schwartz dans The Power of Full Engagement. Il explique qu’il y a clairement deux manières d’être performant et créatif. Une bonne et une mauvaise :

La mauvaise est la suivante : si on se trouve dans la Survival Zone, c’est que nous sommes à deux doigts du burn out, on travaille 10h par jour sans prendre en compte les éléments extérieurs, sans même penser à manger… Outch. En gros, beaucoup de travail et très peu de plaisir ou autres activités extra-professionnelles. C’est le cas de beaucoup d’actifs en ce moment, il faut le savoir.

Heureusement, il préconise une « bonne » méthode dans son livre, qui a pour objectif de nous rendre plus productif : le renouvellement (la Renewal Zone) il appelle également cela l’expérience psychologique optimale. Concrètement cette régénération du corps et de l’esprit passe par une révision de l’organisation de son temps de travail. Il propose un work-flow d’1h30 sans aucune distraction entrecoupé d’un break de 20 min. À tester…

Jusqu’à l’amélioration de sa productivité.

Il est bien là l’objectif non ? Devenir davantage productif ça ne veut pas forcément dire travailler plus, on vient de le voir juste au dessus. Non, ça passe par une régénération de soi et par l’automatisation des tâches. Entendons-nous, pas toutes.

Optimiser son temps signifie vouloir éliminer des tâches sans valeur ajoutée. Pour cela, il faut penser « simplicité » : une nouvelle politique de l’utilisation des e-mails, la remise en question des tâches peu ou pas utiles, la mise à disposition auprès des employés d’outils capables de réaliser le travail à leur place.

N’ayez crainte, les robots ne vont pas vous piquer votre métier. Ils vont vous aider à mieux le faire.

Ne faisons pas de notre génération et de celles à venir des êtres paresseux, habituons-nous à capitaliser sur ce temps gagné pour l’utiliser à bon escient. Je pense notamment à l’accélération de nos capacités cognitives par le développement de l’IA (Intelligence Artificielle). Si chacun d’entre nous, sommes capables de comprendre cela nous améliorerons nos connaissances, notre capacité d’écoute et notre créativité.

Pour retrouver un sentiment de liberté.

Sentiment partagé par toutes les communautés ! Pendant des siècles, certains peuples, ont fait de la quête de la liberté leur aspiration première. C’est d’ailleurs toujours le cas aujourd’hui pour certains. Nous avons besoin de ce sentiment pour exister. Si nous décidons d’exercer un métier, le plus souvent c’est parce qu’il nous plaît de prime abord, mais inconsciemment, nous espérons qu’il nous procure ce sentiment indispensable d’évasion.

L’automatisation des tâches permet cela, dégagez-vous de ce temps si peu utile et tellement contre-productif, vous (re)-trouverez cette sensation. Je pense qu’il est préférable aujourd’hui d’investir du temps pour organiser un work-flow qui tient sur ce modèle de Renewal Zone plutôt que de continuer d’en perdre sans même s’en rendre compte en restant cloîtré dans cette Survival Zone.

Cet investissement est bénéfique pour vous et pour les communautés qui vous entourent.

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez en savoir plus sur les communautés, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou abonnez-vous à notre Newsletter !

Et si on redonnait du sens à notre quotidien ? Je vous partage ici des sujets qui me passionnent !