Les Designers Lyonnais : une communauté riche de sa diversité

Fabrice est designer, il anime la communauté des Designers Lyonnais. Nous sommes partis à sa rencontre pour en savoir plus sur son initiative, le fonctionnement de la communauté et bien évidemment le sens de ce projet !

Comment t’es venue l’idée des designers lyonnais et de l’apéro des designers ?

À mon arrivée sur Lyon, il y a 5 ans, il y avait peu de rencontres structurées pour se rencontrer “IRL” (in real life) entre Designers, hormis les IXDA (The Interaction Design Association est une organisation dédiée au design d’interaction, le réseau comporte 80000 membres au sein des 173 groupes locaux)

Au départ, avec Christelle Mozzati, également designer, nous souhaitions implanter les Creative Mornings sur Lyon. Mais vu la différence de culture par rapport aux USA en ce qui concerne le fait de se lever tôt, il valait mieux partir sur le format des apéros, plus proches des habitudes des lyonnais !

L’idée est simple : être complémentaire aux autres rencontres de Designers. IXDA apporte des conférences de 45/55 minutes; les Apéros Designers proposent 3 pitchs, de 20 minutes maximum. Le format permet de proposer un exercice de prise de parole aux designers mais aussi la possibilité de partager sa passion, son parcours, ses expériences.

Pendant les apéros, pas de cartes de visites, ce n’est pas du networking, c’est un RDV ou des copains passionnés se retrouvent, pour parler de leurs créations, de leurs problématiques…

Comment s’organise la communauté ? Quels sont les moyens qui te permettent de l’animer ?

Avant tout, j’anime en direct. J’essaie d’être présent à tous les apéros et rencontres de la communauté. Je pense que c’est important d’avoir une personne référente, que ce soit pour les nouveaux ou les habitués. Les apéros ont lieu généralement tous les derniers mardis du mois.

Il y a également le groupe Facebook “Les Designers Lyonnais”  qui compte aujourd’hui plus de 1000 membres. Ce groupe est destiné à étendre les activités, favoriser les connexions et le travail en collectif. Je le modère de manière à favoriser les échanges constructifs et éviter les trolls, l’auto-promo.

Nous testons actuellement une application, Swabbl : elle permet de proposer des projets, de poster des besoins, des jobs. Je collabore avec cette start-up en leur soumettant des retours pour améliorer les fonctionnalités. Le but est de construire un outil qui améliorera les relations entre les designers lyonnais. Au final l’important, c’est de répondre aux attentes et aux envies de la communauté : travailler et apprendre ensemble !

Pour structurer la communauté, j’utilise Trello comme outil de gestion. Mailchimp me permet d’entretenir la relation avec les membres via une newsletter mensuelle.

Nous n’avons pas de site internet pour le moment. L’objectif n’est pas de faire la promotion de la communauté, mais d’être suffisamment visible pour qu’un Designer isolé puisse nous trouver et nous rejoindre facilement.

Pour le moment, je suis seul à l’organisation, mais heureusement d’autres personnes me donnent un coup de main notamment Héloïse et Benjamin. Je remercie également les personnes qui m’ont aidé ponctuellement. D’ailleurs, j’en profite pour faire une annonce : la porte est grande ouverte aux personnes qui souhaitent s’impliquer dans la communauté des Designers lyonnais !

Où se déroulent les apéros ? Comment choisis-tu les lieux ?

En général, je cherche des lieux créatifs : espaces de coworking, agences, studios, etc… Certains lieux se sont proposés d’eux-mêmes, sinon je les contacte directement pour leur proposer un apéro ! Akaru, la Cordée opéra, Sofffa, Hula Hoop, pour ne citer que des lieux en centre-ville mais nous avons également organisé des événements sur Villeurbanne !

Quel est le profil des membres de la communauté ?

Nous sommes majoritairement des indépendants mais il y a aussi pas mal d’étudiants et des personnes en recherche de job. La moyenne d’âge se situe aux alentours des 25/30 ans. Mais il y a vraiment tout type de personnes : des indépendants, des salariés, des patrons d’agences, des entrepreneurs, des juniors, des seniors… Chaque profil a sa pierre à apporter à l’édifice !

Quelles sont les thématiques des pitchs ?

Nous avons eu des pitchs sur le Design d’espace, le Design d’objet, le making off d’une campagne pour une marque fashion mais aussi des présentations sur le Design Sprint, l’architecture d’information, des réflexions sur l’UX, UI, etc… Le monde du Design est très riche et varié et nous sommes ouverts à toutes les disciplines.

Est-ce que des synergies se créent avec les lieux ?  

Par exemple, après l’apéro au Sofffa, de nombreux membres s’y sont rendus pour travailler. En général, en début d’apéro, nous mettons en avant, le lieu qui nous accueille généreusement. Nous lui faisons un peu de promotion !

Et entre les membres ?

Au sein de la communauté, les illustrateurs et designers UI ont tendance à se connecter rapidement pour collaborer. Certaines membres deviennent amis et se voient le week-end pour continuer en OFF Design. C’est fantastique de voir des individus se connecter au delà de leur statut de “Designer”. Les échanges continuent de manière dynamique sur le Groupe Facebook mais aussi via Swabbl. L’important est de rester régulier et de conserver une diversité dans les profils pour favoriser cet environnement fertile !

Quel est ton meilleur souvenir lors d’un apéro des designers ?

En général la fin d’un apéro est toujours le moment à ne pas rater. La règle étant de terminer le buffet participatif : il y a toujours une équipe en pleine forme, prête à tout finir !

Certains pitchs, centrés sur des expériences personnelles, sont très touchants. Lorsqu’une personne ouvre sa vie et son coeur aux autres, c’est un beau moment de partage pour tous les participants. Globalement, les maîtres mots des apéros sont l’authenticité, la sincérité et le partage d’expérience.

Est-ce que l’apéro des designers a des liens avec d’autres communautés, d’autres projets ?

Nous sommes liés à qui le souhaite ! L’objectif est de générer une grosse toile d’araignée, permettant à tout le monde de rebondir de projets en projets, de communautés en communautés, avec pour seule limite la curiosité.

IXDA et FLUPA sont proches de nous, La CUISINE DU WEB également. Les Apéros vidéos, les Apéros photos… j’invite tous ceux qui s’impliquent dans des communautés à me contacter de manière à tisser des liens !

Quelles  sont les communautés ou initiatives qui t’inspirent dans le développement des Designers lyonnais ?

J’en parlais plus haut, bien évidemment Les Creatives Mornings mais aussi les French Designers qui ont un Slack efficace et actif. Certains Dribbble meetup, et surtout Happy Startup School qui ont une vision de la conduite de communauté proche de la mienne.

Comment vois-tu l’évolution de la communauté ? Quels sont les nouveaux projets ?

Les apéros Designers sont devenus un véritable événement des Designers Lyonnais qui est devenu avec le temps une vraie communauté ! C’est déjà un grand pas. L’idée maintenant est d’étendre les activités, les outils, pour travailler ensemble, échanger, favoriser les prises de parole, proposer un cadre, un environnement rassurant et sécurisé pour proposer, essayer, créer !

Pour le futur, je suis en train de travailler sur des workshops, pouvant aider à la création de collectifs de travail. J’envisage aussi d’organiser des week-end … C’est dans les bacs mais cela prend du temps ! Ce qui est certain c’est que notre communauté est riche d’une diversité qui mérite de s’exprimer ! Les réflexions et les méthodes des Designers ont une place importante à jouer dans le business d’aujourd’hui. Il est temps de proposer une tribune aux designers. Il faut valoriser les approches créatives car elles sont complémentaires à l’ingénierie, au marketing, au commercial !

Quels sont tes conseils pour animer et faire vivre une communauté ?

Dans un premier temps, si ce n’est pas encore le cas, il faut rejoindre une communauté dynamique qui se rapproche de sa propre vision. Ensuite, il faut adapter le fonctionnement de l’organisation aux individus qui vont composer la communauté. Pour continuer et créer une communauté durable, il faut construire une équipe avec des personnes entreprenante, je dirais même créer une famille, qui va activer, réguler, dynamiser la communauté, une tribu en quelque sorte !

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez découvrir d’autres tribus, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou abonnez-vous à notre Newsletter !

Socionaute averti, communicant sans artifices, passionné du web, j’aime les marques qui conversent, les stratégies bien ficelées et les jolis sites web !