KOL : les épicuriens vont adorer

Tu aimes le vin ? Tu veux découvrir un nouvel acteur novateur du secteur ? La démarche est bonne, les produits sont sains, on a pris du plaisir à discuter avec Martin Gunther, co-fondateur de KOL. Tu ferais bien de lire ce billet : 


Si tu devais me décrire KOL en quelques mots ?

Chez KOL, on livre des vins et des spiritueux en 30 minutes nuit et jour à température de dégustation parfaite. Nos clients sont majoritairement actifs sur l’application. Le service existe depuis avril 2016. Pour le moment, nous ne sommes que sur Paris. Londres est en train d’ouvrir, nous prévoyons de grandir très vite ! En France l’an prochain, probablement 2 villes ouvriront, on pense à Bordeaux et à Lyon (on a hâte chez Démarche Communautaire). En Angleterre, on pense ouvrir en 2018 Liverpool et/ou Bristol.

Comment parlerais-tu de votre communauté ?

Notre communauté est très ludique, notre coeur de communauté a entre 25-35 ans, vit dans un milieu urbain, en général intra-muros. Je dis que notre communauté est épicurienne, elle accepte d’acheter des produits de qualité, et est extrêmement friande de ce côté évolutif de la carte. Ah oui, il faut savoir que + de 20% de la carte évolue chaque mois. Voilà pourquoi nous sommes complètement différents d’un caviste classique.

Chez KOL, nous faisons le choix de prendre peu de références de vins. On internalise l’ensemble des stocks dans l’objectif de mieux les conserver. On les garde à température, dans de bonnes conditions. Notre objectif, être au plus proche des producteurs, nous allons chercher nous-même nos vins chez les viticulteurs. C’est dans notre ADN, et c’est pour cela que nous avons développé KOL, pour rapprocher le consommateur final du producteur.

Une stratégie sur les réseaux sociaux ?

Nous essayons de développer une stratégie communautaire, en animant notre communauté, l’idée est de s’éloigner de l’aspect très oenologique, notre communauté épicurienne. On va préférer parler de food, de l’influence des saisons, des bienfaits du houblon… Nous écrivons nos articles en interne, chaque membre de l’équipe laisse parler son imagination et ses connaissances.

Des types de contenus plus fédérateurs que d’autres ?

Clairement, pour l’instant, les contenus les plus fédérateurs sont ceux qui concernent directement l’activité de KOL. À côté de ça, on a beaucoup de likes en plus chaque mois, près de 1000, c’est la résultante de l’aspect varié du content. Ça nous arrive souvent de rencontrer notre communauté aussi, on fait des apéros, on possède une boutique à Paris, on fait souvent des opés dans l’optique d’innover sans cesse dans nos actions. On a fait une soirée Diplomatico il y a quelques semaines, c’était cool.

Enfin bref, on veut faire vivre notre communauté par tous les moyens !

On a créé un blog, il est bien suivi, les gens le lisent, notre taux d’ouverture des NewsLetters est de 25%, tout est réalisé en natif, il y a une vraie recherche d’informations.

Chez KOL, vous accompagnez les jeunes qui lancent leur marque ?

Oui, ça fait partie de notre démarche. On prend du temps pour les marques qui nous semblent être pertinentes et ambitieuses. On reçoit entre 1 et 10 demandes par semaine, (c’est large oui). Dernièrement on a fils de pomme par exemple qui est né chez nous. On offre pas grand chose, juste « un peu » de visibilité, on a environ 120.000 ouvertures de l’application chaque mois. 

Si cet article vous a plu et que vous souhaitez en savoir plus sur les communautés, suivez-nous sur les réseaux sociaux ou abonnez-vous à notre Newsletter !

Et si on redonnait du sens à notre quotidien ? Je vous partage ici des sujets qui me passionnent !